Articles

Certains élèves se demandent comment agir dans leur lycée. A leur niveau, c’est avant tout s’informer sur la vie lycéenne, voire s’impliquer dans le CVL Conseil de vie Lycéenne ou la Maison des Lycéens par exemple. Pour certains, au lycée Gay-Lussac de Limoges, cela s’est concrétisé par la création d’un journal lycéen « Le Gay-Lu Times ». Après un « teasing » en vidéo, Emma et Maxime, membres engagés de l’équipe de rédaction actuelle nous livrent ici quelques secrets des origines de cette publication que l’on espère pérenne.  

Aux origines du Gay-Lu Times

Le Gay-Lussac (Revue des Sciences) de 1891

Comme le dirait Edgar Morin « La vraie nouveauté naît toujours dans le retour aux sources« . Cela n’est pas s’en faire écho à la création du Gay-Lu Times.

Eh oui ! En 1978, les élèves de Seconde de la classe A1, chaperonnés par leur enseignant, avaient déjà voulu doter le lycée d’un journal, sous le nom du « Détecteur ». Les écrits parus visaient surtout à partager des contenus comiques sur la vie du lycée et de Limoges, bien que certains sujets choisis puissent également être d’un ordre sérieux. Pour « s’opposer » amicalement à ce journal, une autre revue s’était formée au sein même du lycée, le « Détracteur ». Mais suite à quelques changements, le « Détracteur » est vite devenu « L’Écho du cancre », entrant toujours en concurrence directe avec le premier. Ces rivalités entre journaux existent depuis l’apparition du lycée en 1631.

Si aujourd’hui le lycée Gay-Lussac ne possède qu’un seul journal, il a toutefois su perdurer dans le temps depuis qu’en 2020, des élèves motivés l’ont remis au goût du jour !

C’est ainsi dans ce souci de marcher dans les pas de nos « ancêtres » ; de ces « grands », que l’idée de mettre sur pied un journal est venue, avec pour fil d’Arianne, la volonté d’offrir une noble nourriture intellectuelle au plus grand nombre. Mais avant de nous atteler à une telle tâche, il fallait apprendre à marcher avant de courir. Car, pendant que le souvenir du bulletin « J’ai lu ça » persistait dans certains esprits, il n’en demeure pas moins qu’un tel lycée comme celui de Gay-Lussac avait depuis quelques années, divorcé avec le monde journalistique. Combien d’élèves, journalistes en devenir ou ayant connu la simple joie des périodiques de collège, se trouvaient déconcertés, presque stupéfaits, de ne pouvoir continuer d’alimenter leur soif de connaissance ; leur goût du partage ; et plus que tout, leur passion pour l’information et l’écriture.

Aussi, tel est ce credo que l’ancienne élève de Première, Juliette Machinaud, a voulu voir réapparaître ; a voulu pérenne. L’idée de donner naissance au présent Gay-Lu Times, dont le 3e anniversaire a été célébré le 23 mars, s’est donc en toute logique imposée à elle. Et à l’instar de la grande presse américaine, c’est à l’unanimité que ce journal, descendant d’une grande lignée de médias lycéens, fut baptisé « Gay-Lu Times ».

Les démarches administratives, les formalités et autres « paperasses », comme il est coutume de l’entendre dans le jargon, pouvaient enfin débuter. Heureusement, avec l’aide apportée par l’équipe des documentalistes, mais aussi par l’Association des Anciens Élèves de Gay-Lussac, celles-ci ont été facilitées et le Gay-Lu Times a connu sa propre « success story » qui n’en finit pas de grandir ; qui redouble d’intensité à chaque partenariat noué. Et dans cette optique d’une montée en flèche, le soutien est également venu d’autres médias limougeauds, véritable entraide fraternelle dans cette grande famille qu’est la presse, et où nous avons pu compter sur l’appui du Populaire, de France Bleu, de NRJ, ou encore de France 3.

L’intérêt d’avoir pu fonder une telle famille apparaîtra alors de façon évidente à qui toucha au moins une fois en sa vie à des questions nous passionnant, tout comme elles déclencheraient chez n’importe quel individu l’ardente envie de développer un certain éclectisme ; de se sensibiliser à tous les enjeux de notre monde contemporain. De là, les membres actuels ont eux aussi été attirés par l’idée (aujourd’hui réalité depuis 3 ans) de faire part de leurs passions, de quelque nature que ce soit, au grand public. De fait, tous les thèmes, tous les goûts se retrouvent, s’entrelacent dans cette délicieuse mélodie que composent rencontres, aides mutuelles, altruisme ; bonhomie des uns, candide désinvolture des autres, les opposés s’attirant pour céder le pas à une ambition commune : le partage de l’information repensée, accessible à tous et produite pour tous. C’est pourquoi, afin de pourvoir à cette perspective, tous les sujets d’articles sont mobilisés. Des conseils culinaires à l’Histoire en passant au détour d’un mot (ou deux) sur ces Belles Lettres qui illuminent et animent toujours un monde qui tend à sombrer dans la désinformation et la bêtise, sont autant de thèmes qui font la structure du Gay-Lu Times.

Gay-Lu Times (Le Journal des Lycéens) du 3 mars 2021

Une organisation agile compatible avec les études

Le travail au Gay-Lu Times est composé d’articles individuels ou collectifs, rédigés mensuellement par tous les membres. Ainsi, étant une équipe d’environ une dizaine d’élèves, nous publions un peu plus de dix articles de Septembre à Juin. Nous attendons de la part des élèves volontaires une certaine motivation, qui les engagera à écrire au moins un article par mois. Le nombre de pages est indéfini, laissant la possibilité à chacun de développer à son rythme son talent pour l’écriture. Cette illimitation se retrouve également dans le choix des thèmes.

Au Gay-Lu Times, les journalistes en herbe sont libres de rédiger des articles sur leurs passions, leurs activités, la vie du lycée ou même encore la culture en général.

Tout ce qui inspire est sujet à être au cœur d’un article. Même si certaines publications sont « à thème », permettant ainsi à ceux en manque d’inspiration d’explorer les différentes facettes d’un sujet commun, chacun est libre de choisir un autre objet de rédaction. Ainsi, le Gay-Lu Times est ouvert à tous, à toutes les filières, à tous les niveaux, à tous les élèves déterminés et engagés. Une relecture générale est faite avant toute parution pour que chacun partage son travail avec les autres membres. Pour celles et ceux qui hésiteraient encore à se joindre à nous, sachez qu’avec une bonne organisation personnelle, votre travail scolaire ne sera nullement dérangé. Il est toujours possible lors de périodes d’examens, de s’arranger avec d’autres membres pour ne pas écrire un article exceptionnellement dans le mois !

Concernant l’organisation interne du journal, chaque personne inscrite a un rôle attribué en début d’année qu’il conserve par la suite, sur ses trois années lycéennes ou simplement sur l’année. Que ce soit rédacteur, dessinateur, attaché de presse, trésorier, président, secrétaire… chacun trouvera la fonction faite pour lui ! Des réunions par visioconférence ont lieu deux ou trois fois par an pour faire le point sur les parutions à venir et les événements prévus. Si les différents emplois du temps de tous le permettent, des rencontres réelles pourront être organisées éventuellement. Ces appels à distance permettent dans un premier temps de faire connaissance avec tous les autres élèves au début d’année, puis d’organiser la vie du journal, aussi bien dans son format papier que numérique. Le journal est en effet imprimé puis disponible à la lecture au CDI. Mais il est tout aussi possible de suivre l’actualité du Gay-Lu Times sur les réseaux sociaux et internet.

Par ailleurs, nous vous informons, très estimé(e)s lecteurs/trices, que vous pouvez d’ores et déjà vous joindre au Gay-Lu Times, ou simplement observer la course de son évolution, via notre site web www.gaylutimes.fr ainsi que les réseaux sociaux à l’instar d’Instagram, de Twitter, de LinkedIn ; ou nous contacter dans l’un de nos groupes de discussions et de réflexion sur WhatsApp, Discord voire nos boîtes mails (gaylutimes [@] gmail.com ; recrutementgaylutime [@] gmail.com).  À savoir que, comme toute grande famille qui se respecte, les branches de notre arborescence s’étendent chez les Anciens de Gay-Lu qui, grâce à leur indéfectible et indélébile soutien, nous ont permis de grandir et de devenir ce que nous sommes aujourd’hui. Qu’ils en soient remerciés !

Emma & Maxime
pour l’équipe du Gay-Lu Times

 

En complément, vous pouvez retrouver l’article publié en 2021 par Le Populaire du Centre

L’équipe de rédaction. © Photo Aline Combrouze pour Le Populaire du Centre

Gay-Lu Times, kezako ? Vous en avez probablement déjà entendu parlé, c’est LE journal lycéen du Lycée Gay-Lussac de Limoges. Nous avons récemment sollicité l’équipe de rédaction du Gay-Lu Times pour nous en dire plus sur ce média qui souffle aujourd’hui ses trois bougies. En amont d’un article plus fourni, ils nous partagent une petite vidéo « teasing ».

 

Retrouvez le Gay-Lu Times sur les réseaux :

Pour en savoir plus sur le journal lycéen Le Gay-Lu Times, lisez l’article complet « Gay-Lu Times : du bourgeon à la fleur », proposé par Emma et Maxime, membres de l’équipe actuelle de rédaction.

21 élèves de 2nde du Lycée Gay-Lussac se sont engagés, avec le soutien de l’équipé pédagogique dans le projet Erasmus Go Green : un projet concret autour du développement durable allié à des échanges avec des lycéens européens. Ils ont lancé un appel à financement participatif pour mener à bien leurs différents projets.

Go Green au Lycée Gay-Lussac : un projet concret autour du développement durable allié à des échanges avec des lycéens européens, un appel à financement participatif pour les accompagner.

Cette année et l’année scolaire prochaine, 21 élèves de Seconde du Lycée Gay-Lussac de Limoges participent au projet Erasmus Go Green : ils se sont engagés à mener des projets concrets au sein du lycée autour du développement durable et à échanger sur leurs actions avec des lycéens finlandais, allemands et italiens. Ils feront également un voyage dans l’un des pays partenaires.

Les thématiques que nous avons retenues sont la biodiversité et l’agriculture en ville, le recyclage des déchets, le land art et le surcyclage (upcycling).

Afin de mener à bien le projet et les voyages, ils ont besoin de financements supplémentaires. C’est pour cette raison qu’une collecte est lancée sur la Trousse à projets, la plateforme de financement participatif de l’Education nationale. Vous pouvez dès à présent découvrir le projet dans le détail ici :

DECOUVREZ LE PROJET

L’association des Anciens de Gay-Lu est attachée aux projets éducatifs menés au sein du lycée, nous sommes donc heureux de partager ce dispositif « Go Green » auprès du réseau et de partager le lien de La Trousse à projets. En effet, c’est en réunissant de nombreux petits dons (à partir de 5 euros) qu’ils espèrent réussir leur collecte. Les dons effectués sur le site Trousse à projets sont sécurisés et donnent droit à une déduction d’impôt. Les premiers dons sont essentiels pour lancer la dynamique et créer une communauté autour de ce projet.

Au sein du lycée Gay-Lussac, le projet Go Green est accompagné par Mme Denis et Mme Rouveron, professeures documentalistes, Mme Carballo, CPE et Mme Abélard, enseignante d’anglais.

Un grand merci par avance pour votre mobilisation !

On a tous en tête le souvenir des délégués de classes engagés pour porter la voix des élèves. Chaque élève peut s’engager dans la vie de son établissement, de différentes façons : certains se mobiliserons autour de projets associatifs, d’ateliers via la MDL Maison des Lycéens par exemple, d’autres s’impliqueront dans un journal du Lycée comme le Gay-Lu Times à Limoges.
Parmi les instances plus officielles, le CVL est le conseil des délégués pour la vie lycéenne qui débat sur les questions de travail scolaire et des conditions de vie des élèves dans l’établissement. Le renouvellement d’une partie de ses membres au lycée Gay-Lussac est l’occasion d’un zoom sur cette instance consultative. 

Le CVL, conseil de vie lycéenne

Le Conseil de Vie Lycéenne est une instance dans laquelle les lycéens sont associés aux décisions de leur établissement scolaire. Il est compétent pour débattre des questions sur le travail scolaire et les conditions de vie des élèves dans les lycées ; le CVL est ainsi consulté sur l’organisation des études, du temps scolaire, l’accompagnement des élèves dans leur travail et leur orientation, la santé, la sécurité, ainsi que sur l’organisation des activités sportives, culturelles et périscolaires.  Le conseil d’administration de l’établissement scolaire le consulte avant chaque réunion dont l’ordre du jour inclut un de ses domaines de compétences.

Plus d’information sur le CVL sur le site du Lycée Gay-Lussac

Le Conseil de Vie Lycéenne au Lycée Gay-Lussac de Limoges

Le 5 octobre dernier, 5 nouveaux membres du CVL et leurs suppléants ont été élus. Félicitations à eux et aux quatre autres binômes qui se sont présentés au suffrage des élèves. Tout ces élèves seront associés tout au long de l’année aux activités du CVL. La vie démocratique au lycée Gay-Lussac fonctionne bien avec 71 % de participation à ce vote.

Le CVL au Lycée Gay-Lussac de Limoges, après les dernières élections. Crédit : Lycée Gay-Lussac

 

A la rencontre des membres du CVL avec Gay-Lu Times

Les journalistes en herbes du Gay-Lu Times sont partis à la rencontre de ces représentants de la vie lycéennes. Ils nous partagent leur témoignages sur leur page instagram, au travers de différents Réels.

En voici un petit aperçu :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par GayLu Times (@gaylu_times)

Engagement lycéen, pourquoi pas vous ?

Parcourez la playlist du ministère de l’Education nationale et découvrez les conseils du youtubeur Hugo Travers sur l’engagement au lycée, ainsi que les témoignages de Quentin, Héloïse, Franck, Chatuni, Andréas et Éloïse, tous engagés dans leur lycée !

 

Vous souhaitez vous engager dans la vie du Lycée Gay-Lussac ? Parlez-en avec l’équipe d’encadrement et de direction du lycée, ils sauront vous orienter pour identifier la structure qui correspondra le mieux à vos attentes et vos envies.

Évènements

En cette année olympique, une classe de seconde, labellisée « Classes engagées », a choisi une thématique du sport pour son projet pédagogique à savoir « Egalité hommes/femmes dans le sport, sport pour tous ». Lire l’article

Dans ce cadre, la classe a associé le Conseil de la Vie Lycéenne, et l’association des Anciens de Gay-Lu a rejoint la dynamique, sur invitation du lycée Gay-Lussac. C’est Yves Lesperat, professeur d’EPS à la retraite, ancien conseiller technique national sports de nature et membre du conseil d’administration de l’association qui suit le projet.

Ainsi, les élèves organisent, avec l’appui de la municipalité de Limoges, un évènement sportif le vendredi 31 mai prochain, dans le centre-ville de Limoges. Il s’agit d’une véritable Village sportif proposant la pratique de différentes disciplines adaptées, encadrées par des clubs locaux.

Vendredi 31 mai 2024, de 10h à 16h
Place de la République à Limoges

Cette manifestation est ouverte à tous avec une participation attendue de tous les élèves du lycée voire d’autres établissements scolaires de la ville.

Par ailleurs, un séjour de cohésion du Service National Universel dans le temps scolaire est également une des constituantes du projet pédagogique, la plupart des élèves de cette classe se retrouveront du 3 au 14 juin à Carcans dans le département de la Gironde. Lire l’article sur le projet.