Articles

Bienvenue à VORACE, la nouvelle revue littéraire “made in Limousin”, dirigée par notre camarade Laurent Bourdelas, ancien du Lycée Gay-Lussac, écrivain passionné de littérature.

 

Illustration de couverture du n°1 de “Vorace”, signée Jean-Marc Siméonin

Une nouvelle revue littéraire : VORACE

Fondée et dirigée par l’écrivain et historien, critique radiophonique (bien connu des auditeurs de Radio France et de RCF Limousin) Laurent Bourdelas (qui participa ou initia la création des revues Friches, Analogie et L’Indicible frontière), ce presque livre est destiné à ceux qui aiment la littérature sous ses différentes formes – avec voracité ! –, et savent s’extraire du tout numérique pour prendre le temps de tourner de vraies pages, en papier.

Elle allie deux fois par an les œuvres inédites d’écrivains, de poètes, d’artistes. Pour le numéro 1, dont beaucoup reconnus nationalement : Marie-Noëlle Agniau, Jean Azarel, Pierre Bergounioux (Gallimard, Verdier), Laurent Bourdelas (Stock, Le Mot et le Reste, Geste), Marc Bruimaud, Gérard Camoin, Jacques Cauda, Florent Contin-Roux, la photographe Marianne Danthieux, Falmarès, Gérard Frugier, Alain Galan (Gallimard, Buchet-Chastel), Alain Lacouchie, Gérard Lavalette, Denise Le Dantec, Jérôme Leroy (Gallimard, La Table Ronde), Eric Poindron (Le Castor Astral, Actes-Sud), Jean-Marc Siméonin, Eric Yung, Carole Zalberg (Grasset)… des hommages à Jean-Yves Griette, (bibliophile parisien) et Joseph Ponthus, écrivain disparu cette année (La Table Ronde).

Le numéro 2 (“Ogres et ogresses”), prévu au printemps 2022, est en cours de préparation – il sera diffusé par Geste.

Vorace #1 – Editeur : L’Arbre à Trucs. 80 pages. Septembre 2021

 

Le numéro 1 a reçu le soutien de la Ville de Limoges, très intéressée, en particulier du maire, M. Emile Roger Lombertie : « La Ville de Limoges a le plaisir de soutenir ce premier numéro, fidèle à sa volonté d’aider la création culturelle et littéraire, comme elle le fait avec Lire à Limoges ou la Bibliothèque Francophone Multimédia. Fidèle également à son label de ville créative de l’UNESCO. C’est encourager la littérature en se souvenant que Limoges et le Limousin sont, depuis les troubadours jusqu’aux auteurs contemporains, des lieux d’inspiration et d’accueil pour ceux qui écrivent. »