En réponse aux nombreuses demandes reçues par l’Association des Anciens de Gay-Lu, nous poursuivons notre série de mise en lumière de parcours professionnels de certains de nos “anciens” depuis leur passage à Gay-Lussac. Notre camarade Lionel Champeaud, actuellement en poste dans le secteur de l’aéronautique, chez Airbus Defence and Space, a accepté de répondre à nos questions.

 

A quelle période étiez-vous à Gay-Lu ?

J’étais au Lycée Gay-Lussac de Limoges de la seconde à la terminale, de 1976 à 1979, pensionnaire.

Vous travaillez aujourd’hui pour Airbus Defence and Space, quel a été votre parcours depuis le lycée, comment s’est faite votre orientation professionnelle ?

Je suis toujours en activité, et dirige actuellement les activités commerciales d’Airbus Defence and Space pour la région Russie, Pays Baltes, Asie Centrale, Caucase et Europe Centrale. Il s’agit pour l’essentiel des produits et services d’aéronautique militaire et d’activités spatiales (A 400 M, Eurofighter, Cybersécurité, activités satellitaires, imageries, Centres de Contrôles et de Commandement, Sécurité des Frontières, Centre de Communications, etc.).

Après le Lycée j’ai poursuivi ma scolarité à l’INALCO en langue russe et affaires internationales, à la Sorbonne Paris III, puis ensuite à Paris VII pour un titre d’Ingénieur en Marketing Industriel International, sanctionné par une thèse réalisée auprès d’une entreprise privée sous contrat de recherche en Intelligence Artificielle avec le Ministère de la Défense.

Plus tard, j’ai également suivi le cursus de l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale), dans sa session Internationale en 1998.

J’ai ensuite rejoint la CCI du Loiret en tant qu’adjoint au directeur du commerce international, puis très rapidement la direction générale des affaires internationales et de l’action commerciale du groupe Aerospatiale en tant que Délégué général pour l’URSS.

J’ai alors rejoint Moscou en octobre 1991 pour y établir la représentation du groupe et débuter le développement des activités civiles (Airbus alors GIE, hélicoptères pour la sécurité civile, achat de titane pour la production des avions Airbus, mise en place de la société de commercialisation des lanceurs Soyuz en complément d’Ariane V via Arianespace, entre autres, jusqu’en 1996).

Ensuite, j’ai poursuivi ma carrière au sein des directions générales d’Aerospatiale, d’Aerospatiale Matra Lagardère International, d’EADS et d’Airbus.

Pour les élèves actuellement au lycée, quelques mots sur votre métier…

Les métiers du Commerce international dans le secteur aérospatial requièrent des connaissances pluridisciplinaires, de fortes aptitudes de “leadership”, de négociations, de “management”, une grande capacité de travail, et une excellente aptitude physique pour enchainer les décalages horaires permanents.

De nombreux types de métiers se retrouvent dans un groupe tel qu’Airbus, multinational et multiculturel, implanté dans le monde entier, ainsi ouvert à toutes origines d’études scientifiques, commerciales, sciences humaines, etc.

Un souvenir marquant de vos années à Gay-Lu à partager avec les lecteurs du Mag ?

Un souvenir marquant au Lycée ?… Sans doute la grève de la faim qu’avec des camarades pensionnaires nous avions déclenché tant nous étions mal nourris, action qui m’a valu d’être renvoyé et réintégré le lundi suivant après enquête académique et sanction envers un membre.

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *