« La Mémoire qui s’éloigne » de François Frugier

Une idée de lecture pour ce week-end? Les Anciens vous conseille le dernier de François Frugier, « La Mémoire qui s’éloigne », aux éditions Amalthée.
 
« L’auteur évoque sa jeunesse, dans les années 1950 et 1960. Il raconte son école, témoin du modèle d’éducation de l’époque, et sa vie, souvent très modeste dans la période d’immédiat après-guerre. Un confort spartiate, un équipement ménager rudimentaire, ni voiture, ni télévision, ni téléphone, peu de jouets et de bandes dessinées. Un univers que les enfants d’aujourd’hui auraient du mal à imaginer et que l’auteur décrit avec des souvenirs et des anecdotes authentiques, souvent drôles, parfois émouvants.
François Frugier met l’accent sur l’importance du lien familial sur plusieurs générations, patrimoine affectif à transmettre aux plus jeunes. Peut-être un jour auront-ils la curiosité de se pencher sur la vie de leurs aïeux ? L’ouvrage donne quelques repères dont ils pourront chercher la concordance avec les photos de famille, avant que la mémoire ne s’éloigne définitivement. »
Ed. Amalthée – 208 pages – 19,90 euros.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *