« Un nouveau printemps pour Limoges » par Pierre Lefort

Notre camarade Pierre Lefort, ancien de Gay-Lu, professeur-chercheur à l’Université de Limoges, est très engagé pour son territoire. Il évoque dans ce nouvel ouvrage la perspectives des prochaines élections municipales.

 

Couverture Un nouveau printemps pour Limoges Pierre LefortComment se présentent les élections municipales de Limoges et qui va succéder à l’actuel maire Émile-Roger Lombertie en 2020 ? En quelques pages, Pierre Lefort plante le décor. D’abord le millefeuille administratif de Limoges qui n’en finit pas de faire perdre du temps sur les dossiers urgents comme le désenclavement routier et ferroviaire, puis sont abordées toutes les questions, petites ou grandes, qui font le quotidien des Limougeauds, des questions environnementales à l’activité commerciale et jusqu’aux transports en commun, en passant par l’urbanisme, le logement et le monde associatif.
Au-delà des portraits des trois derniers maires de Limoges, le rôle et le pouvoir des élus est soigneusement disséqué, à commencer par leur relation avec les services techniques et administratifs. Sans oublier la relation des élus avec l’argent, sujet habituellement tabou, mais qui est présenté ici avec objectivité et sans parti pris. Un livre que les candidats à la prochaine élection municipale devraient tous lire…
ainsi que leurs électeurs de mars 2020.

Un nouveau printemps pour Limoges, pas Pierre Lefort – Editions La Compagnie du Livre – Parution : août 2019
Livre broché – Format : 013,5cm×21,0cm×2,3cm – 272 pages – ISBN 979-10-93644-38-7 – Prix de vente 20€

 

 

Pierre LefortAncien du Lycée Gay-Lussac, Pierre Lefort est professeur à l’université de Limoges, et son activité de recherche porte sur les matériaux céramiques, au Centre Européen de la Céramique. Il a créé en 2005 la première licence profe5ssionnelle sur la protection de l’environnement, à l’IUT du Limousin. En politique il a suivi de très près la vie publique des 30 dernières années à Limoges. Il était sur la dernière liste municipale de Louis Longequeue, avant d’être adjoint d’Alain Rodet.
Il a choisi de ne pas se représenter en 2014, et il a ainsi échappé à la défaite de l’équipe Rodet. Il a été réélu en 2015 conseiller départemental du secteur nord-est de Limoges, avec plus de 60 % des voix. Depuis plusieurs années, il porte un regard critique sur les choix politiques locaux et nationaux du parti socialiste.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *