Articles

Une médaille pour les 150 ans !

En 2017, les Anciens de Gay-Lu ont fêté les 150 ans de l’association. Il était important pour les membres du comité d’immortaliser cet anniversaire avec un objet commémoratif : une médaille en porcelaine de Limoges.

Médaille commémorative en porcelaine

1867-2017… 150 ans d’activité pour l’Association des anciens élèves et fonctionnaires du Lycée Gay-Lussac, cent-cinquante années d’existence et de fidélité à l’établissement.

Le lycée Gay-Lussac est une véritable institution qui traverse les siècles, et qui marque toutes celles et ceux qui y font leur scolarité. Les souvenirs sont nombreux, bons ou moins bons selon les expériences vécues. Nul n’est indifférent à son passage à Gay-Lu ! En 2017, l’association a soufflé ses 150 bougies et célébré la vitalité de ce réseau d’échange et de convivialité. + d’info sur le réseau

Pour l’occasion, l’association s’est lancée dans deux projets pour célébrer cet anniversaire : la rédaction d’un livre « souvenir » intitulé 1867-2017 : 150 ans de fidélité et l’édition d’une médaille commémorative en porcelaine de Limoges.

Téléchargez le bon de commande

 

Une médaille en porcelaine pour fêter les 150 ans

Après de nombreux échanges au sein du Comité des Anciens de Gay-Lu, c’est finalement le choix de la médaille en porcelaine qui a été retenu. Pour ce projet, porté par notre camarade Johanna Peuch, nous avons collaboré avec Grégory Rosenblat, gérant de la manufacture Porcelaine Pierre Arquié, qui a su nous écouter, et nous accompagner dans la réalisation du projet.

Logo porcelaine Arquié LimogesZoom sur la Manufacture Arquié

L’entreprise « Porcelaine Arquié » est une manufacture de porcelaine créée en 1996 par Pierre Arquié. Cette entreprise est spécialisée dans le développement et la production d’objets en porcelaine pour les arts de la table, la décoration et l’aménagement d’intérieur. Son savoir-faire est aussi reconnu dans la reproduction d’œuvres d’art pour les musées et pour des créations contemporaines en collaboration avec des designers ainsi que pour des applications innovantes telles que le mobilier ou le luminaire.

Logo EPVL’entreprise Porcelaine Arquié a préservé dans ses ateliers le savoir-faire de modelage, coulage, émaillage, cuisson et décor labellisé dans le cadre des Entreprises du patrimoine vivant. Ce label repose aussi sur la maitrise de création et production de boîte de collection entièrement réalisées à la main en série limitée.

Les Porcelaines Arquié Limoges, c’est d’abord et avant tout une entreprise au service du client et une entreprise qui utilise exclusivement de la porcelaine extra blanche.

 

Un objet de collection

Une médaille commémorative de 8 centimètres de diamètre en biscuit de porcelaine extra blanche, reprenant le  logo de l’association et l’inscription Lycée Gay-Lussac Limoges.

Le dessin de la façade intégré au logo a fait l’objet d’une adaptation par l’agence de communication l’Agence, afin de se conformer aux contraintes de production de la Manufacture Porcelaine Pierre Arquié.

  Médaille commémorative en porcelaine 

L’édition de cette médaille commémorative en porcelaine de Limoges est limitée à 100 exemplaires.

Vous êtes intéressé(e), ne tardez pas à passer commande !

Téléchargez le bon de commande

Le lancement s’est fait en avant-première auprès des adhérents de l’association des Anciens du Lycée Gay-Lussac, à l’occasion de la journée commémorative et de l’Assemblée Générale du 25 novembre 2017. Elle est aujourd’hui disponible à la vente.

Dans le cadre des 150 ans de l’association, un livre « souvenir » intitulé 1867-2017 150 ans de fidélité a également été édité (également disponible à la commande).

 

Cet article a retenu votre attention ? Partagez-le avec vos camarades !

Le monument aux morts du Lycée

Le monument aux morts du Lycée. Un lieu de mémoire et marque d’espérance dans la solidarité entre les générations.

Monument aux Morts du Lycée Gay-Lussac

Source : www.memorialgenweb.org – Licence d’usage CC BY-NC-SA 2.0

Edifié à l’initiative de l’Association des anciens élèves, le monument aux morts a été inauguré le 16 février 1922.

Il est placé dans le vestibule de l’entrée principale, boulevard Georges Périn. Auparavant un premier monument (aujourd’hui disparu) avait été réalisé en 1877 commémorant les noms des 19 élèves morts durant la guerre de 1870 et qui ont été repris dans l’actuel monument.

A l’occasion du 150ème anniversaire de sa création, l’association des anciens élèves et fonctionnaires du Lycée Gay-Lussac a fait restaurer le monument en 2017.

 

Le monument se compose d’un bas relief de marbre blanc, œuvre du sculpteur Pierre-Félix Masseau, dit Fix-Masseau supporté par deux consoles à denticules et sommé d’un vase/urne avec draperie. Le tympan est sculpté de feuillages en relief sortant du cadre.

La partie centrale est accostée de deux plaques de granite bleu turquin portant les morts des guerres de 1870 et 1914-1918 ; elles portent chacune une couronne de chênes accrochée à un cartouche oblong. Sous ces deux plaques ont été rapportées deux plaques de granite de même couleur sur lesquelles figurent les noms des lycéens morts durant la guerre 1939-1945. Postérieurement on été ajoutées des plaques portant les noms des morts des guerres d’Indochine, Algérie et coloniales, des élèves juifs déportés, ainsi qu’un rappel des élèves engagés dans un réseau de résistance propre au lycée, le 17ème barreau.

Le bas relief central de marbre blanc s’ordonne entre la verticalité du personnage féminin debout, la Victoire aux ailes déployées et l’horizontalité du soldat gisant à ses pieds.

Couverture du livret d'inauguration

Livret d’inauguration du Monument – Source BNF Gallica

De part et d’autre de la Victoire, comme protégés sous ses ailes, deux groupes de trois personnages : à gauche une veuve, les yeux tournés vers la Victoire, tenant son petit enfant dans les bras, tandis que son autre enfant tend ses bras vers la victoire, comme il le ferait avec son père et à droite trois jeunes – deux garçons et une fille. Les garçons sont traités comme de jeunes éphèbes nus. Le garçon du premier plan adopte une posture signifiant qu’il protège les deux autres jeunes placés en léger retrait. Le soldat au sol a son buste redressé par une femme qui oriente son visage vers la Victoire afin qu’il voit que son sacrifice n’a pas été vain. De son côté la Victoire tient dans sa main droite la palme du martyr et la couronne symbole de la victoire.

Dans un registre esthétique antique le sculpteur a voulu montrer comment la Victoire ailée récompense les morts et les vivants tout en soulignant la force de la relève, les fils remplaçant les pères, en dignes héritiers des héros antiques.

 

Fix-Masseau sculpteur (1869-1937)

Directeur de l’Ecole des Arts décoratifs de Limoges jusqu’en 1935, et conservateur du Musée Adrien-Dubouché (1907-1936), il est à la fin du XIXe siècle l’un des artistes reconnus de l’art décoratif moderne. Il crée des objets dans lesquels le fantasme et le rêve se mêlent à l’évocation de la nature. Son goût marqué pour la figure féminine associée à des motifs floraux, sa fascination pour l’insolite, son intérêt pour les objets domestiques en font l’un des représentants de l’Art nouveau mais également du symbolisme. Il est exposé au Musée d’Orsay.

Il a réalisé en 1926 le monument aux morts de l’École militaire d’infanterie de Saint-Maixent, ainsi que de nombreux masques mortuaires dont celui du romancier et académicien Paul Bourget. Il exécuta un Monument à Charles Baudelaire, érigé en 1936 dans le jardin du Luxembourg à Paris, et inauguré le 22 avril 1941.

 

Références / Sources

  • Association des anciens élèves, fonctionnaires et anciens fonctionnaires du lycée Gay-Lussac, A nos morts. Inauguration du monument commémoratif. Les Noms glorieux. Liste des souscripteurs et des anciens élèves, Limoges, Impr. Guillemot et de Lamothe, 1922.
  • Jean Orabona, Livre du centenaire de l’association des anciens élèves, fonctionnaires et anciens fonctionnaires du lycée Gay-Lussac.( 1867-1967), 1969
  • Philippe Grandcoing, Michel Kiener, Michel Métrot et Pascal Texier, « Les destins d’un lycée : Gay Lussac, Limoges », Ed. Culture et Patrimoine en Limousin, 2011.
  • Françoise Maison Conservatrice des Antiquités et Objets d’Arts de la Haute Vienne 2017.

Plus d’informations sur les Monuments aux morts

 

Devoir de Mémoire

Le devoir de mémoire fait partie intégrante des missions de l’association. Chaque année, une commémoration a lieu au mois de novembre, par l’Association des anciens du lycée avec la participation des élèves.  A l’initiative de l’Association des Anciens de Gay-Lu, avec le soutien du Lycée, une restauration du Monument au mort a été réalisée durant l’été 2017.

 

Cet article a retenu votre attention ? Pensez le partager avec votre réseau !

Ce texte est une mise à jour de celui initialement publié le 13 juillet 2017.

Retour sur la cérémonie hommage au Proviseur Storck

Une cérémonie pleine d’émotions.

Avec le précieux concours du CVL du Lycée, retrouvez en vidéo l’intégralité des discours prononcés lors de la cérémonie du 04 novembre en hommage à Monsieur Storck.

Évènements

Aucune page ne correspond à votre recherche

Désolé, aucun article ne correspond à votre recherche